Le podcast natif est un compagnon du quotidien.

Cette pratique culturelle fait désormais partie des habitudes des français. Le podcast est un média qui fait du bien, qui permet de se recentrer, mais aussi se rapprocher et de s’ouvrir au monde ! Mais comment expliquer cela en chiffres ?

Le podcast est devenu plus qu’un média, pour 79% des français il est devenu une habitude, quelque chose d’ancrée dans le quotidien.

Le temps d’écoute du podcast en France

Les français consacrent de plus en plus de temps à l’écoute de podcasts. Après une surprenante hausse totale des auditeurs de 11 points de pourcentage entre 2019 et 2021, l’audience semble se stabiliser. En 2022, le taux d’auditeur-ice-s était de 32%.

Cette pratique s’intensifie de plus en plus : 23% des français écoutent des podcasts tous les jours ou presque, 32% – 3 à 5 fois par semaine et 45%, 1 à 2 fois par semaine.

Quelques chiffres qui méritent notre attention : 69% des auditeurs hebdo déclarent avoir augmenté leur consommation de podcasts natifs et 52% envisagent d’augmenter leur consommation dans les 6 mois.

Découvrez le portrait complet de l’auditeur !

Le podcast permet de réaliser d’autres activités en même temps.

Accompagnés dans leur quotidien, 89% des auditeurs français déclarent qu’il leur arrive de faire autre chose en même temps. 

38% Cuisiner
38% Faire du sport
34% Naviger sur Internet
34% Effectuer des tâches ménagères
27% S’endormir ou se reposer
27% Conduire

Podcast Jeunesse : réunir la famille ensemble

Un autre phénomène qui mérite d’être souligné c’est l’apparition des podcasts jeunesse. Ceci représente certainement un moment de se réunir en famille. En 2021, 44% des familles faisaient écouter des podcasts natifs à leurs enfants et 96% écoutaient les podcasts ensemble.

Le podcast : des contenus qui se partagent

79% des auditeur-ice-s hebdo parlent des podcasts qu’ils ont écoutés avec au moins un proche.

Le podcast permet d’être ouvert d’esprit et d’élargir ses horizons personnels : pour 81% des auditeurs l’écoute de podcasts natifs leurs à permis d’aborder de nouveaux sujets de conversation avec leurs proches. 71% déclarent que ce média a permis d’aborder des sujets tabous avec des proches.

Haut du site